fikes-universe

Vous êtes atteints de la folie des fictions? Vous aimez en lire et/ou en écrire? Bah vous êtes à la bonne adresse =D! Vous trouverez une tonne de choix de styles, de thèmes... Vous aurez ici ce qu'il vous faut! ^^. Maintenant... il ne manque plus que vos
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 [Os] Dans la pénombre...

Aller en bas 
AuteurMessage
Bleuum Scarlett
Admin
Bleuum Scarlett

Messages : 106
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 26
Localisation : Mon dieu, où je suis? DANS LES BRAS DE LA MOUFETTE ÉLECTROCUTÉE, ÉVIDEMENT =)

[Os] Dans la pénombre... Empty
MessageSujet: [Os] Dans la pénombre...   [Os] Dans la pénombre... Icon_minitimeVen 4 Juil - 21:04

Voici ma deuxième OS. ^^'. J'ai pas grand chose à dire...
Ma One Shot porte très peu sur Tokio Hotel XD. Mais bon... ^^

[HiStOiRe PaR Deyz]

Je me sens seule. Horriblement seule dans cette pièce sombre. Je ne sais plus où je suis, ni qui je suis, ni même ce que je fais ici, tellement il y a longtemps qu'on m'a enfermée. J'ai peur. Il y a longtemps -combien de temps? je ne saurais le dire-, on m'a dit qu'on viendrait me sauver, me sortir d'ici, on m'a dit « ne t'en fais pas, je suis là, je ne les laisserai pas te faire du mal », mais quand cette promesse a-t-elle été tenue? Respectée? Suis-je toujours sous la protection de cette personne désormais inconnue? Ou bien cette personne m'a-t-elle simplement oubliée? Après tout, il y a si longtemps. Il y a si longtemps que je me suis perdue moi-même, que je ne rêves plus de mon ange gardien, celui qui m'a accompagné si longtemps par le biais de mes rêves. Si je me suis oubliée moi-même, alors forcément, personne d'autre ne se souvient de moi. C'est tellement simple, mais tellement... insensé.

Et puis ce vide oppressant autour de moi. J'ai l'impression qu'à chaque jour qui passe, l'obscurité se referme de plus en plus sur moi, pour mieux m'avaler ensuite, lorsque ma fin serra finalement venue. Et je l'attend, avec impatience. Je n'en peux plus de ce semblant de vie. Je sortirais bien de cette pièce, mais je suis comme retenue sur le sol - si sol il y a! -, avec aucunes notions de l'espace que j'occupe ici. Je ne connais pas non plus les dimensions, la position de la porte, par rapport à où je suis "assise" ni rien d'autre comme ça. Je ne sais pas si je suis dans un placard, ou dans une pièce "normale" ou même dans une gigantesque salle de bal. Pourtant, je pencherais plutôt vers le placard.

Je suis vide de toutes émotions, de tout sentiment désormais. J'ai trop été persécutée, salie, humiliée, mes émotions ont disparues depuis beaucoup de temps. Non, il me reste encore quelques sentiments. La peur. L'angoisse. La colère. L'oppression. Oh, Ange Gardien, où es-tu? Je n'ai plus d'espoir. Je sais que cet Ange ne viendra pas. Il y a trop longtemps, maintenant. J'ai mal. Mal à mon coeur. Mal à mon esprit. Je ne cesse de me répeter les même mots blessants qu'on m'a déjà dit, je n'ai de cesse de revoir, dans mon esprit, ces scènes humiliantes, douloureuses. L'obscurité envahit mon esprit. Elle me plonge de plus en plus dans le désarois, dans la peur, dans la douleur. Elle commence peu à peu à me détruire pour de bon. J'ai chaud, j'ai froid, j'ai mal, j'ai les idées mélangées. Je ne comprends pas ce qu'il m'arrive.

Je ferme les yeux. Malgré la noirceur, j'ai l'impression de voir la pièce tourner et ça me rend malade. Lorsque l'impression de tournis me laisse, j'ouvre à nouveau les yeux. Je ne vois toujours rien. Je me sens encore plus opressée. Le silence qui m'entoure est soudainement brisé. Brisé par un son presqu'inaudible. Après avoir entendu trop de silence, je l'entend toutefois parfaitement. Mon coeur se serre. Je ne sais pas pourquoi, je ne comprends pas. Le son augmente légèrement et devient murmure à mon oreille. Ce n'est plus un son, mais une petite mélodie. Je ne comprends, parcontre, pas les paroles qui sont prononcées. Pourtant, la voix me réchauffe le coeur, y apporte une petite touche de couleur après autant d'obscurité. Cette voix... elle fait apparaitre tant d'images dans mon esprit. Mais tant d'images floues! Je n'y comprends absolument rien. Quelle belle et douce voix, malgré tout... Elle berce mon coeur et mon esprit, les libères peu à peu de ma peur, de mes angoisses, de ma colère et de l'opression que je ressentais. Comment une seule voix peut-elle, en si peu de temps, me réconforter? Je n'en sais rien et continue d'écouter, yeux fermés, esprit ouvert.

La voix se fait légèrement plus forte, ses paroles empreintes de tant d'émotions. Bien que je ne comprennes toujours pas leur sens, je les laisse pénétrer mon esprit, je les laisse me bercer. Les images qu'elles évoquent dans mon esprit deviennent... de plus en plus claires. Comme si mon cerveau associait d'emblée cette voix à un visage. Et que ce visage appartenait à quelqu'un... de très présent dans mes souvenirs. Ce n'est pas tout à fait clair, je ne le vois pas encore très bien, mais je comprends aussitôt que c'était une personne très importante pour moi. Il y a si longtemps que je n'ai pas revu ces images qu'elles sont comme... «rouillées».

Ah voilà, je comprends un peu mieux les images qui envahissent mon esprit. Je revois la silhouette d'un jeune homme, je devine un sourire heureux sur son visage, j'aperçois un décor coloré, plein de lumière et je ressens... de la joie? Comment une seule voix, aussi douce et belle soit-elle, peut arriver à me rapeller des souvenirs aussi lointains? Et les images, toujours floues, se succèdent dans ma tête. Toujours des scènes heureuses. Toujours le même jeune homme. Toujours la même joie. Et je ne comprends toujours pas.

Le ton de la voix a encore augmenté. Je comprends maintenant quelques bribes. «Personne ne sait comment tu vas... En ce jour sombre et solitaire... Même si ça te fait toujours mal... Tu ouvres à nouveau les yeux... Mais tout est resté pareil...». Et je comprends soudainement que c'est mon Ange qui me parle, me réconforte. Ne me l'avait-il pas promis, après tout? «Regarde autour de toi, peu importe où tu es, si tu tens la main, je te soutiendrai... Tes ombres pèsent des tonnes... Tu cherches ta bonne étoile... Elle a luit.... Rien que pour toi... Je suis là...». Oui, il est là. «... peu importe où tu es, regarde autour de toi...».

J'ouvres les yeux que j'avais fermé un peu plus tôt et regardes autour de moi. Il n'est pas là... Je ne le vois pas... «Si tu ne comprends plus le monde et que chaque jour disparait dans le néant.... et que tu ne supportes plus la nuit, je suis là si tu veux... Pour un instant seulement....» Je lève les yeux vers le plafond et sursaute. Un petit point de lumière est apparu sous mon regard. Je lève le bras en sa direction. Le point s'élargit et augmente de volume peu à peu. Malgré sa blancheur, mes yeux y sont déjà accoutumés. Je tends un peu plus mon bras, mais je ne l'atteint pas.

Je fixe toujours le rond lumineux et commence à y apercevoir des gens. Je suis comme hypnotisée par cette vision. Et le chant ne s'est toujours pas arrêté, il continue, me donnant la force de me mettre sur mes pieds. Le rond s'aggrandit encore un peu et je peux maintenant distinguer la pièce autour de ces gens. Blanc. Il y a un lit, au milieu de ces gens. Pourquoi se tiennent-ils autour d'un lit dans une pièce si pauvrement décorée? Qu'y a-t-il d'intéressant? Je veux voir, moi aussi!

Je m'approche un peu plus de la source lumineuse qui grandit de minutes en minutes. Mon regard vissé sur ce lit aux draps blancs, je devines une forme, un corps allongé sous ces draps. En regardant mieux, je comprends que c'est une jeune femme qui y est couchée et que les gens autour la regarde, elle. Mais pourquoi la fixer autant? N'est-elle pas seulement endormie?

Le cercle de lumière s'aggrandit encore et j'entend quelques bruits qui viennent de cette pièce blanche. Un son répétitif. Dans l'image qu'on me montre, je cherches sa provenance. Un écran avec une ligne verte qui refait toujours le même motif. Ça me rapelle quelque chose. Ah si, je me souviens, maintenant... donc la jeune femme est allongée sur un lit... d'hôpital?

Je tends à nouveau le bras vers la lumière qui est tellement grande et près de moi, que mon bras la traverse. Une sensation étrange se fait dans ma main. Comme si quelqu'un me la serrait avec force. Drôle de coïncidence, ce jeune homme aux cheveux noirs tient la main de la fille. Il semble... triste? Perdu? Attéré? Oui, tout ça à la fois. Il porte la main à ses lèvres, l'embrasse doucement, et ensuite l'appui sur son front. Je l'ai vu et... je l'ai senti sur ma main... Alors, dans ce cas, est-ce... moi... dans ce lit? Si c'est moi... suis-je morte?

Tout à coup, tout devient clair à mes yeux. Oui, c'est bel et bien moi dans ce lit. Je ne suis pas morte, mais je n'en ai peut-être plus pour longtemps. Je ne dors pas, je suis dans le coma. Mon coeur se sert à cette découverte. Je ne reconnais personne dans cette pièce, sauf le brun, car c'est à lui qu'appartenait la silhouette de mes souvenirs. Leur nom, leur visage, le lien qui les rattache à moi, je ne me souviens plus de tout ça. Mais ce qui refait surface, à ce moment précis, c'est que je tiens à eux, et qu'ils tiennent à moi aussi. Et que si je restes ici, à les observer, nous allons nous perdre... pour toujours.

Le bras toujours tendu, je m'avances dans la lumière. À chacuns de mes pas, des sensations nouvelles m'assaillent de plus en plus et je continues d'avancer. Je ne veux pas les laisser tomber. Je ne dois pas les laisser tomber. Peu importe qui ils sont, je ne peux pas leur faire ça.

[...]

BIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIP...

Sur l'écran, la ligne verte a cessé de bouger, elle est maintenant plate.

- C'est terminé, je suis désolé..., annonce le docteur.

Dans la pièce, quelques personnes éclatent en sanglots, dont le brun, tandis que les autres tentent de rester forts devant ce décès. Après tout, combien de chances avait-elle de se réveiller? Aucunes. Pourquoi avoir espérer après tout? C'était terminé d'avance et ils le savaient tous.

BIP. BIP. BIP. BIP. BIP.

Le brun relève la tête vers la jeune fille. Ce n'est pas possible. C'est un miracle, c'est impossible, pense-t-il.

- Regardez! Elle bouge!, s'exclame une femme d'une quarantaine d'années.

Dans les yeux du jeune homme s'allume une lueur d'espoir. Ce n'est peut-être pas terminé, après tout. Peut-être restait-il encore une chance? La jeune femme ouvre doucement les yeux pour les refermer aussitôt. Trop de lumière pour des yeux n'ayant vu que de l'obscurité pendant des années. Le brun laisse un sourire s'imprégner sur son visage. Un sourire incrédule, soulagé, heureux.

- Marie... Marie, c'est moi... Ça va aller, je suis là..., murmure-t-il.
- ... B... Bi...ll?, articule la jeune femme.

Cette fois, ce sont des larmes de joie qui dévalent ses joues. Il la soulève doucement et la serre dans ses bras.

- Oui, c'est moi, c'est moi, bébé. Tout va bien aller, t'en fais pas, tout va bien aller...

Le docteur note quelque chose sur son pad. Il a la tête ailleurs. Après des années de coma, cette jeune femme n'aurait jamais du se réveiller...

- Je vais vous laisser. S'il y a quoi que ce soit, vous savez où me trouver.
- Oui, merci, docteur!

Le spécialiste de la santé sort de la pièce et va à son bureau. Il ferme les rideaux, verrouilles la porte et se met à genou devant sa table.

- Merci, Seigneur, d'avoir sauvé cette âme innocente...

Une voix grave sortie de nulle part se fait alors entendre.

- Ce n'est rien, mon fils. Son temps viendra, mais pas maintenant.


[FIN]



Et puiis? La fin, c'est pas trop n'importe quoi?
Héhé, Au début, quand j'ai commencé à l'écrire, j'avais aucune idée, juste du n'importe quoi, je savais même pas ce qui arriverait. Juste une envie de décrire quelque chose en fait ^^'.
Après ça, j'me suis dite: Ah mais c'est bien ça =D. J'pourrais en faire quelque chose de correct... et j'ai continué dans cette idée.
Sauf qu'à un moment, je savais plus quoi écrire ><. Et là, aujourd'hui, j'ai eu une illumination et j'ai écris. Pour la fin, les dernières lignes, je me suis inspirée de "A.N.G.E. Sicarius" ^^'

Sinan, c'était bien des bouts de la chanson "An deiner Seite" traduit en français ^^. (A). J'adooore cette chanson... pas vous? Wink

_________________
[Os] Dans la pénombre... Deyzshowhh8
And this is.... The Deyz' Show!!!

«We are here tonight,
Leave the world aside,
I see you shinning bright,
Raise your hands toghether.
Chaos all around,
Why we're going down,
Let's stop fearing now,
Raise your hands toghether!»
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-vampire-mates-x.skyrock.com
Teufel-x-X

Teufel-x-X

Messages : 18
Date d'inscription : 29/07/2008
Age : 27

[Os] Dans la pénombre... Empty
MessageSujet: Re: [Os] Dans la pénombre...   [Os] Dans la pénombre... Icon_minitimeMar 29 Juil - 10:24

J'ai trop trop aimer
C'est de la folie =D
Pour les paroles j'avais reconnu (Hi hi je suis trop forte xD)
Le texte est sublime vraiment bravo
J'ADORE ^.^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bleuum Scarlett
Admin
Bleuum Scarlett

Messages : 106
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 26
Localisation : Mon dieu, où je suis? DANS LES BRAS DE LA MOUFETTE ÉLECTROCUTÉE, ÉVIDEMENT =)

[Os] Dans la pénombre... Empty
MessageSujet: Re: [Os] Dans la pénombre...   [Os] Dans la pénombre... Icon_minitimeMar 29 Juil - 23:13

Chouette, merci ^^!
J'ai vraiment aimé l'écrire, bah quand la fille est toujours dans le coma là...
Parce qu'en fait, j'le savais pas encore qu'elle serait dans le coma... XD.
Enfin, voilà... ><. J'me tais, now ^^

_________________
[Os] Dans la pénombre... Deyzshowhh8
And this is.... The Deyz' Show!!!

«We are here tonight,
Leave the world aside,
I see you shinning bright,
Raise your hands toghether.
Chaos all around,
Why we're going down,
Let's stop fearing now,
Raise your hands toghether!»
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-vampire-mates-x.skyrock.com
magcool7

magcool7

Messages : 14
Date d'inscription : 26/09/2008
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi

[Os] Dans la pénombre... Empty
MessageSujet: Re: [Os] Dans la pénombre...   [Os] Dans la pénombre... Icon_minitimeVen 26 Sep - 1:26

Le texte est tout simplement merveilleux et le fait que tu es mis les paroles d'An deiner Seite (Ich Bin Da) Ma beaucoup toucher c'est surment une de mes chansons préférés.
J'adore cette OS.

_________________
Je suis réaliste je demande que le meilleur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magdaland.skyrock.com
Bleuum Scarlett
Admin
Bleuum Scarlett

Messages : 106
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 26
Localisation : Mon dieu, où je suis? DANS LES BRAS DE LA MOUFETTE ÉLECTROCUTÉE, ÉVIDEMENT =)

[Os] Dans la pénombre... Empty
MessageSujet: Re: [Os] Dans la pénombre...   [Os] Dans la pénombre... Icon_minitimeVen 26 Sep - 14:38

Merci ^^.
Moi aussi, c'est une de mes chansons préférées. C'est elle qui me parle le plus et qui m'inspire aussi. Bref, j'veux pas me faire pogner à pas faire ma recherche x'D =).

_________________
[Os] Dans la pénombre... Deyzshowhh8
And this is.... The Deyz' Show!!!

«We are here tonight,
Leave the world aside,
I see you shinning bright,
Raise your hands toghether.
Chaos all around,
Why we're going down,
Let's stop fearing now,
Raise your hands toghether!»
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-vampire-mates-x.skyrock.com
Contenu sponsorisé




[Os] Dans la pénombre... Empty
MessageSujet: Re: [Os] Dans la pénombre...   [Os] Dans la pénombre... Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Os] Dans la pénombre...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Photos de montre dans l'obscurité !
» Dans la pénombre de l'atelier de "François 40" ...
» [Kaaberbol, Lene & Friis, Agnete] L'Enfant dans la Valise
» [MacDonald, Patricia] Rapt de nuit
» Ma vie sans toi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
fikes-universe :: Vos Histoires. :: OS (One-Shot)-
Sauter vers: