fikes-universe

Vous êtes atteints de la folie des fictions? Vous aimez en lire et/ou en écrire? Bah vous êtes à la bonne adresse =D! Vous trouverez une tonne de choix de styles, de thèmes... Vous aurez ici ce qu'il vous faut! ^^. Maintenant... il ne manque plus que vos
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 [OS] Une nuit pour t'oublier.

Aller en bas 
AuteurMessage
Bleuum Scarlett
Admin
Bleuum Scarlett

Messages : 106
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 26
Localisation : Mon dieu, où je suis? DANS LES BRAS DE LA MOUFETTE ÉLECTROCUTÉE, ÉVIDEMENT =)

[OS] Une nuit pour t'oublier. Empty
MessageSujet: [OS] Une nuit pour t'oublier.   [OS] Une nuit pour t'oublier. Icon_minitimeSam 13 Sep - 21:17

Voilà. En fait, cette nuit, j'ai été prise d'une imagination débordante X'D. En bref, il FALLAIT que j'écrives. Donc voilà le résultat Wink. Vous pouvez placer qui vous voulez dans les personnages, mais juste pour assouvir votre curiosité, personnellement, je pensais à Bill et Tom. Et Bill est le narrateur. =). Bonne lecture =D!



Une nuit pour t'oublier.



Il lui aura fallu tellement de temps avant de le renconter, mais il ne lui aura fallu qu'une seconde pour l'aimer. Il lui aura fallu un temps fou pour finir par l'avouer, mais il lui aura fallu moins d'une minute pour réaliser que c'était réciproque. Il lui aura fallu tant d'années pour soigner cet amour, le faire grandir, rendant le feu de l'amour plus grand et plus brûlant qu'au premier jour. Mais il n'aura fallu que de quelques paroles pour briser cette histoire qui semblait vouloir durer des années encore.

[...]

Je suis assis sur mon lit, mes pensées vagabondes. Il était l'amour de ma vie, sans lui, je ne suis rien, rien du tout. Et c'était de même pour lui. Nous ne sommes rien l'un sans l'autre. Mais il faut croire que tout ça à changer. Je ne sais même pas pourquoi il en est venu à cette décision. Peut-être ne suis-je pas assez bien pour lui? Peut-être a-t-il trouvé mieux que moi ailleurs? Ou alors peut-être en a-t-il seulement assez de moi? Ou bien ai-je fait quelque chose qui ne fallait pas? Je n'en sais rien. Absolument rien. Et c'est ce qui me ronge le plus de l'intérieur. Pourquoi. Oui, c'est cette question qui me tue à petit feu. C'est de ne pas savoir qui me torture. Non, il m'a seulement dit que c'était fini. Rien d'autre. Ah oui, il a bien évidement ajouté qu'il fichait le camp d'ici et qu'il ne voulait pas que je le retiennes. À quoi bon, après tout? J'ai toujours respecté sa décision. Je ne l'ai jamais forcé à rien. Mais j'ai eu l'impression, l'espace d'un instant, qu'il voulait que je le retiennes. Je ne l'ai pas fait. Il veut partir? Très bien, alors, part. Je ne lui ai pas dit verbalement, mais il l'a compris dans mon regard, je le sais. Nous nous sommes toujours compris par un simple regard. Ce n'est pas aujourd'hui que ça va changer, même s'il décide de partir et de ne plus jamais revenir ici, dans ce qui est maintenant ma maison.

Une minute défile et je pense à lui. Je n'y peux rien, je l'aime à la folie. Je ferais n'importe quoi pour lui. À chaques minutes, je repenses à la scène de tout à l'heure. J'ai bien vu qu'il se faisait un masque, qu'il voulait que je lui fasses une scène, comme toute bonne personne se faisant laisser, mais je ne suis pas comme ça. Il le savait bien, mais il espérait. On aurait pu croire qu'il prenait tout son temps pour sortir de cette maison, c'est d'ailleurs cela et son dernier regard qui m'ont donné l'impression de devoir l'empêcher de passer le seuil de la porte. Il est parti. Véritablement parti. Il n'y a plus rien qui lui aie déjà appartenu ici. Des déménageurs sont venus prendre ses meubles. Tout ce qu'il y avait dans le bureau, sa commode et le set de cuisine. Peu importe. Ça ne me fait rien qu'il soit vraiment parti. Oh oui, ça me blesse, ça me fait mal, je me sens déchiré de l'intérieur... mais aucune larme n'a dévalé ma joue. Aucun sanglot n'a serré ma gorge, rien. Comme si tout cela était parfaitement normal et que je m'y étais préparé des années à l'avance. C'est d'ailleurs presque le cas, mais c'est une autre histoire.

Je vais au balcon. Nous avons toujours adoré ce panorama, mais maintenant, il me parait insipide. Et puis ces nuages et cette lune dans ce ciel d'un noir d'encre, ils semblent me narguer. Que leur ai-je fait, à eux aussi? Ils me reprochent de l'avoir laissé partir, c'est ça? Qu'ils aillent au Diable, dans ce cas. Je ne regrette pas. Certes, je l'aime, je ne suis rien sans lui, mais au plus profond de moi, je ne suis plus attaché à lui. Plus d'amour, plus de lien, plus rien, que de l'indifférence. Mon regard se porte au loin et se fixe sur les grattes-ciels qui gâchent le paysage. Oui ou non? Je ne sais pas. D'un côté, je n'en ai plus rien à faire de rester ou de partir à ma manière, moi aussi, mais d'un autre, ce serait le trahir. Je lui ai déjà promit de ne jamais retenté cela. Oui, j'ai déjà essayé de me jeter d'un immeuble, mais il était là, il m'a retenu, il m'a rassuré, il m'a promit. Maintenant il n'est plus là, il ne me retiendra pas, ne me rassurera pas et me promettra encore moins une vie belle et heureuse. Ma vie belle et heureuse, je l'ai vécue et elle est désormais terminée. C'est clair. Je n'ai plus rien à faire dans ce bas-monde. Ma décision est prise. Tant pis pour le reste, il s'en occupera bien s'il le voudra, ça n'a plus aucune importance à mes yeux.

Je suis dans ma voiture, sur cette grande autoroute. C'est drôle comment tout m'inspire. Je pourrais faire plus original que de sauter, non? Je pourrais très bien m'asphyxier moi-même dans cette automobile. Je pourrais tout aussi bien provoquer un accident de route. Il y a plusieurs possibilités, certes plutôt intéressantes, mais je suis du genre têtu. Je sais déjà quel sera l'immeuble. Le même que la dernière fois. J'ai l'impression de revivre cette tentative de suicide passée depuis des lustres. C'était la nuit, la lune me nargait tout autant qu'elle le fait présentement, j'étais vide d'émotions, de réactions et je sentais que j'avais fait tout le chemin qu'on m'avait tracé à ma naissance. Cette fois-ci, j'ai plutôt le sentiment d'avoir épuisé les années de sursis qui m'ont été laissées. Je croise plusieurs voitures sur cette autoroute. À chacunes, je regarde le conducteur, par réflexe, peut-être, je ne sais pas. Je suis plutôt machinal. Je n'ai plus l'impression de contrôler mes mouvements. Mais je contrôles toujours mes sentiments et pensées. Et mes gestes incontrôlés me conduisent finalement à cet immeuble. Il a au moins dix étages, cet édifice. Dix étages, c'est plutôt haut, mais ça me convient. En avoir choisi un moins haut m'aurait laissé une mince chance de survie. Quand je dis mince, c'est très possiblement 0.01% de chances de m'en sortir. Mais je ne veux pas m'en sortir. À quoi bon?

Après avoir garé ma voiture dans le stationnement, j'entre dans l'immeuble. Ma décision est prise, il n'y a plus aucune autre possibilité. Dans ce cas, pourquoi ce moment d'hésitation? Je n'en sais rien, alors je fais comme si de rien était et je montes. Il n'y a pas beaucoup de gens qui circulent, la nuit. C'est bien. L'un d'entre eux n'aura pas la mauvaise idée de me retenir. Je suis désormais sur le toit. Il fait frais ici. Ce froid, je ne le ressentirai plus très longtemps. Tout comme ce froid qui envahit mon coeur et mon esprit. J'ai froid, mais plus pour longtemps. Je me rassures du bien fondé de ma décision. Ce n'est pas une bêtise, comme il m'aurait dit. Non, c'est une délivrance. Je m'avance vers l'endroit propice. Oui, c'est exactement ici que je m'étais posté, la dernière fois. Une dernière volonté, avant de partir pour l'au-delà? Non, aucune. En fait si. J'aurais aimé comprendre. Je pose un pied sur la balustrade, mais un froissement détourne mon attention du vide qui s'étend sous moi. Qu'est-ce que c'est? Oh tant pis, ça n'a plus d'importance. J'ai du imaginer ce bruit. Je reporte mon attention sur mon dernier geste. Mon deuxième pied rejoint le premier. Je me sens bien.

Une grande inspiration, un dernier «Je t'aime» murmuré dans la nuit et je suis enfin partit. Une dernière pensée, tandis que je tombe, me traverse l'esprit: « Il a toujours été là pour moi, je ne l'ai jamais été. C'est tout ce que je mérites, mourir. ». Une secousse. Je ne sens plus le vent me balloter férocement. Seulement une brise légère. Je me sens étourdi, je ne comprends pas. Suis-je mort? Je réalise enfin que quelque chose - ou quelqu'un - a stoppé ma chute. Je me suis trompé. Je n'étais pas du tout du bon côté de l'immeuble. Un « tu m'avais promis...» sangloté parvient à mes oreilles. Mes yeux, d'abord fermés pour savourer la chute, s'ouvrent lentement. C'est lui. Je revis.


Fin.



Alors? Vos impressions Wink?

_________________
[OS] Une nuit pour t'oublier. Deyzshowhh8
And this is.... The Deyz' Show!!!

«We are here tonight,
Leave the world aside,
I see you shinning bright,
Raise your hands toghether.
Chaos all around,
Why we're going down,
Let's stop fearing now,
Raise your hands toghether!»
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-vampire-mates-x.skyrock.com
magcool7

magcool7

Messages : 14
Date d'inscription : 26/09/2008
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi

[OS] Une nuit pour t'oublier. Empty
MessageSujet: Re: [OS] Une nuit pour t'oublier.   [OS] Une nuit pour t'oublier. Icon_minitimeVen 26 Sep - 1:16

Je les relu oui oui relu car je l'avais déjà lu sur le forum de Tokio Hotel.^^
Elle est toujours aussi bonne je sais pas comment tu fais mais sa vient me chercher ce que tu écris j'adore tout simplement.

_________________
Je suis réaliste je demande que le meilleur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magdaland.skyrock.com
Bleuum Scarlett
Admin
Bleuum Scarlett

Messages : 106
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 26
Localisation : Mon dieu, où je suis? DANS LES BRAS DE LA MOUFETTE ÉLECTROCUTÉE, ÉVIDEMENT =)

[OS] Une nuit pour t'oublier. Empty
MessageSujet: Re: [OS] Une nuit pour t'oublier.   [OS] Une nuit pour t'oublier. Icon_minitimeVen 26 Sep - 14:37

Merci... ^^
Comment je fais *attention, connerie en vue* alors c'est très simple:
- je m'installe devant mon ordi
- j'ouvre mon word pad
- je pense à une histoire
- j'écris =)
- finalement, je poste =D


X'D. Oui bon. Plus sérieusement, je sais pas, ça me vient tout seul.
Mais ça me touche que ça vienne te toucher =).
Ça me fait très plaisir d'ailleurs ^^.
(même ma prof de français dit qu'elle est bien écrite =). Sauf ma chute u__U (la fin) ^^)

_________________
[OS] Une nuit pour t'oublier. Deyzshowhh8
And this is.... The Deyz' Show!!!

«We are here tonight,
Leave the world aside,
I see you shinning bright,
Raise your hands toghether.
Chaos all around,
Why we're going down,
Let's stop fearing now,
Raise your hands toghether!»
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-vampire-mates-x.skyrock.com
magcool7

magcool7

Messages : 14
Date d'inscription : 26/09/2008
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi

[OS] Une nuit pour t'oublier. Empty
MessageSujet: Re: [OS] Une nuit pour t'oublier.   [OS] Une nuit pour t'oublier. Icon_minitimeVen 26 Sep - 18:41

C'est vrai que rendu à la chute ont ma perdu mais ont ma retrouver mais sa ma pris du temps à conprendre et même la je suis pas sur alors.... Mais le reste SUPER!

_________________
Je suis réaliste je demande que le meilleur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magdaland.skyrock.com
Bleuum Scarlett
Admin
Bleuum Scarlett

Messages : 106
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 26
Localisation : Mon dieu, où je suis? DANS LES BRAS DE LA MOUFETTE ÉLECTROCUTÉE, ÉVIDEMENT =)

[OS] Une nuit pour t'oublier. Empty
MessageSujet: Re: [OS] Une nuit pour t'oublier.   [OS] Une nuit pour t'oublier. Icon_minitimeVen 26 Sep - 19:01

Ouaiie, mais j'réfléchis à une autre chute X'D. Parce que je l'aime pas non plus la chute X'D.

_________________
[OS] Une nuit pour t'oublier. Deyzshowhh8
And this is.... The Deyz' Show!!!

«We are here tonight,
Leave the world aside,
I see you shinning bright,
Raise your hands toghether.
Chaos all around,
Why we're going down,
Let's stop fearing now,
Raise your hands toghether!»
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-vampire-mates-x.skyrock.com
Contenu sponsorisé




[OS] Une nuit pour t'oublier. Empty
MessageSujet: Re: [OS] Une nuit pour t'oublier.   [OS] Une nuit pour t'oublier. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[OS] Une nuit pour t'oublier.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peinture de voiture sur t-shirt ?
» Pascal MERCIER (Suisse)
» [Collection] Pour oublier la vie (Tallandier)
» [Collection] Pour lire la nuit(Lutécia Editions à Lyon)
» Ce n'est pas bon pour une fille de se promener la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
fikes-universe :: Vos Histoires. :: OS (One-Shot)-
Sauter vers: